OUI à une Suisse sans élevage intensif !

Après que le Conseil national ait déjà bloqué tout effort d’améliorer le bien-être animal, le Conseil des États a balayé l’initiative ainsi que le contre-projet du Conseil fédéral sous le tapis. Avec des affirmations trompeuses telles que « il n’y a pas d’élevage intensif en Suisse », les parlementaires tentent de nier les conditions actuelles dans l’agriculture.

La réalité est tout autre : 27 000 animaux dans une halle. L’espace d’une feuille A4 pour vivre. Jusqu’à 4 % des animaux meurent déjà en bâtiment. Ce ne sont que des exemples de la production animale industrielle en Suisse.

Mettons fin à cette souffrance MAINTENANT ! Signez notre appel et dites « OUI » à une Suisse sans élevage intensif !

Avec vous, nous ancrerons la dignité animale dans la Constitution et poserons les jalons d’une agriculture tournée vers l’avenir.

Montrons aux politiques suisses combien de personnes se mobilisent pour une Suisse sans élevage intensif.

42'046personnes sur 45'000
STOP À LA SOUFFRANCE
En signant notre appel, vous acceptez notre protection des données.
à une Suisse sans élevage intensif !

A signé en dernier

Stefanie B.il y a 1 heure
Myriam H.il y a 5 heures
Evelyn D.il y a 7 heures
Alexia B.il y a 12 heures
Claudia F.il y a 14 heures
Dora B.il y a 1 jour

Commentaires

«Johann Wolfgang von Goethe: “Die religiöse Ehrfurcht vor dem, was unter uns ist, umfasst natürlich auch die Tierwelt und legt dem Menschen die Pflicht auf, die unter ihm stehenden Geschöpfe zu ehren und zu schonen.”"Wer Tiere quält, ist unbeseelt, /und Gottes guter Geist ihm fehlt. / Mag noch so vornehm drein erschaun, / man sollte niemals ihm vertraun.»
Martin A. • il y a 1 jour
«Arrêtez ce massacre»
Vanille V. • il y a 2 jours
«STOP !!!!»
Claudia G. • il y a 2 jours
«Il est temps d'arrêter de se comporter comme des barbares et de se comporter "humainement"»
Lilianne M. • il y a 3 jours
«Il faut sensibiliser les enfants à l’école pour une consommation minimale de viande et surtout ne pas oublier les pauvre poissons qui souffrent sans émettre aucun son»
Monica C. • il y a 3 jours
«Les animaux ne sont pas des objets et ne peuvent donc pas être traités comme tels.»
Delphine L. • il y a 4 jours
«Ich will keine Unangeforderten Mails an die erfasste Adresse erhalten.»
Peter A. • il y a 4 jours
«C’est une honte !»
Véronique E. • il y a 4 jours
«Pour aider les animaux. Ils n'ont pas le droit de souffrir pour rien !»
Marie-Claude L. • il y a 4 jours
«Tierwohl für jedes Tier!»
Maria I. • il y a 6 jours
«Wir werden gewinnen!»
Manuel J. • il y a 6 jours
«Lasst bitte die Tiere in Ruhe, sie schenken uns alles, und wir behandeln sie wie Ware. Mit welchem Recht?»
Malima-Martha V. • il y a 6 jours
«Findi guet, unterstütz eu gern!»
Peter H. • il y a 1 semaine
«Dringend notwendig!»
Beatrice H. • il y a 1 semaine
«Danke für eue Ihsatz!»
Aline H. • il y a 1 semaine
«Massentierhaltung ist also wirklich das letzte! Wenn man schon Tiere tötet und in essen verarbeitet dann ist das mindeste was man machen kann ihnen ein schönes und liebevolles Leben zu geben! Und überhaupt man nimmt Fleisch als selbstverständlich an aber es ist grausam einfach Lebewesen zu töten nur um etwas feines zu essen dass man nicht mal braucht um zu leben!»
Nora K. • 17. Juin 2022
«Pour plus de respect pour ceux qui arrivent dans nos assiettes pour nous nourrir dignement et eux pour mourir dignement dans nos sacrifices. Nous sommes liès par notre réalité de nos coeurs qui battent et de nos yeux qui voyent.»
Delphine L. • 16. Juin 2022
«🌱»
Jana N. • 16. Juin 2022
«Vegi»
Loic T. • 16. Juin 2022
«Ich sage Ja»
Franca S. • 16. Juin 2022