Une Suisse sans élevage intensif

Les sondages montrent que la population suisse s’oppose clairement à l’élevage intensif. Pourtant, les produits d’origine animale sont de plus en plus souvent issus de grosses exploitations industrielles. Les raisons de cette contradiction sont multiples et vont du manque de prise de conscience jusqu’au marketing du lobby du lait et de la viande, qui continue à perpétuer le mythe de l’élevage au pays de Heidi. L’initiative contre l’élevage intensif veut mettre un terme à cette situation.

Étapes clés

Septembre 2022

Votation

L’initiative sera soumise au vote le 25 septembre.

MARS 2022

Examen au Conseil des États

Lors de la session de printemps, le Conseil des États a débattu du contre-projet et de l’initiative. Ensuite, lors du vote final, le conseil national et le conseil des États ont recommandé de rejeter l’initiative. Le processus parlementaire est donc terminé.

DÉCEMBRE 2021

Examen au Conseil national

Lors de la session d’hiver 2021, l’initiative, le contre-projet direct du Conseil fédéral et les autres motions de la commission préparatoire ont été examinés par le Conseil national.

OCTOBRE 2021

La CER-N rejette le contre-projet et l’initiative

La majorité de la commission pré-consultative du Conseil national (CER-N) ignore toute urgence à agir. Elle décide de recommander le rejet de l’initiative et du contre-projet direct du Conseil fédéral.

MAI 2021

Publication finale du contre-projet

Le Conseil fédéral publie la version finale de son contre-projet direct et annonce qu’il recommande au Parlement de rejeter l’initiative contre l’élevage intensif.

AOÛT 2020

Consultation du contre-projet

Le Conseil fédéral soumet une première version du contre-projet direct à la consultation publique. Les cantons, les partis politiques et la société civile peuvent soumettre des commentaires écrits.

JANVIER 2020

Le Conseil fédéral veut un contre-projet

Le Conseil fédéral annonce qu’il va élaborer un contre-projet direct à l’initiative. Il le présentera au Parlement.

OCTOBRE 2019

Aboutissement

La Chancellerie fédérale confirme que l’initiative populaire a officiellement abouti avec 106 125 signatures valables.

SEPTEMBRE 2019

Dépôt des signatures

L’initiative est déposée à la Chancellerie fédérale à Berne avec plus de 100 000 signatures authentifiées.

JUIN 2018

Lancement

L’initiative «Pas d’élevage intensif en Suisse» est officiellement lancée à Berne. Le comité a maintenant 18 mois pour récolter 100 000 signatures valables.

MAI 2018

Examen préliminaire

La Chancellerie fédérale annonce que le modèle de liste pour la récolte de signatures soumis satisfait à toutes les exigences légales. Plus rien ne s’oppose à la récolte de signatures.

2017

Création du comité d'initiative

Le comité d’initiative – composé de 26 représentant·e·s de diverses organisations et partis – est créé.

2017

Élaboration du texte de l'initiative

En collaboration avec des expert·e·s juridiques, Sentience Politics formule le texte d’initiative pour l’initiative populaire nationale.

2016

Idée initiative contre l’élevage intensif

Lors d’échanges avec des représentant·e·s de différents secteurs et industries, il apparaît clairement que le système de production animale industrielle, sous sa forme actuelle, n’est plus viable. Sentience Politics élabore les premières ébauches d’une initiative.

«Agir pour contrer le réchauffement climatique et la perte de biodiversité implique des changements dans nos façons de produire et de consommer.»
Julia Steinberger – Chercheuse (co-autrice du 6e rapport d'évaluation du GIEC)

Inscrivez-vous à la newsletter

Avec notre newsletter, vous serez informé·e des dernières actualités concernant l’initiative ainsi que des actions et des événements en lien avec la campagne. Les informations concernant votre adresse sont facultatives.

En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez notre déclaration de protection des données.

Comment puis-je aider ?

Pour que nous puissions atteindre un maximum de personnes avec nos arguments, nous avons besoin de votre soutien. Que ce soit grâce à un don, un drapeau à votre balcon ou en vous engageant à nos côtés : avec votre aide, nous ancrons la dignité animale dans la Constitution et posons les jalons d’une agriculture tournée vers l’avenir. Un grand merci !