Ambassadrices/-eurs

Sibylle Berg
écrivain et dramaturge

Avec cette initiative, nous nous protégeons d’un effondrement du climat et de devoir nous demander si quelques minutes de plaisir justifient d’agir contre toute compassion envers les êtres vivants.

Chris von Rohr
musicien et auteur

Une société se définit également par la façon dont elle traite ses animaux, et c’est pourquoi nous devrions soutenir cette initiative. Cela aurait dû être fait depuis longtemps.

Anna Rossinelli
chanteuse et compositrice

Nous devons de toute urgence reprendre conscience que la consommation de viande est quelque chose de spécial et non quelque chose de quotidien. Toute personne qui mange de la viande doit le faire avec modération.

Frank Baumann
auteur des best-sellers et réalisateur

L’idée même de la mise en cage des animaux en masse dans les grandes fermes me semble incroyablement inhumaine.

Anja Zeidler
influenceuse et autrice

Même si je peux comprendre que les gens préfèrent ne pas regarder l’élévage intensif, je trouve incompréhensible qu’il n’ait pas été aboli il y a longtemps.

Melanie Winiger
actrice et présentatrice

Je suis contre l’élévage intensif parce que chaque créature vivante mérite de voir le ciel.

Thomas Meyer
écrivain

L’élévage intensif devrait être aboli car il constitue un crime contre la vie.

Viktor Giacobbo
artiste de cabaret et présentateur

L’élevage intensif est une forme de cruauté institutionnalisée envers les animaux pour la production de produits carnés de qualité inférieure. C’est pourquoi je suis également favorable à l’initiative en tant que mangeur de viande occasionnel.

D'autres personnalités

Heinz Lüthi
écrivain et artiste de cabaret

La production industrielle de viande issue de l’élevage intensif est contraire à tous les principes éthiques.

Rolf Lappert
écrivain

Aucun animal ne devrait être mis en cage, engraissé et tué juste pour que les gens aient de la viande dans leur assiette.

Richard David Precht
philosophe et publiciste

Je soutiens de tout mon cœur et avec l’esprit claire ‘initiative visant à abolir l’élévage intensif en Suisse. L’élévage intensif n’a plus sa place à notre époque.

Petra Ivanov
écrivaine et journaliste

En Suisse, l’élevage devient de plus en plus intensif. Alors qu’un chat domestique, à la loi, a le droit de battre en retraite conformément, les animaux d’engraissement doivent se tenir debout, entassés dans l’obscurité.

Nora Wilhelm
CEO Collaboration Helvetica

L’élévage intensif ne peut exister que derrière des portes fermées. Au 21e siècle, nous pouvons attendre davantage de nous-mêmes. Il est temps pour nous de vivre plus en harmonie avec nos valeurs !

Priska Baur
économiste agricole ZHAW

Cette initiative est une étape sur la voie d’une culture alimentaire durable. C’est aussi une opportunité pour l’agriculture suisse de se positionner au niveau international.

Martin Skalsky
réalisateur

Les gens changent l’environnement en leur faveur. L’élévage intensif en est une conséquence. J’espère que ce sera bientôt chose du passé – au profit de tous les êtres vivants.

Anna Känzig
chanteuse et compositrice

Personne ne peut soutenir l’élévage intensif. Je serais fier et soulagé si, sans exception, il n’y avait plus d’élévage intensif en Suisse.

Richard Kägi
foodscout

La viande est considérée comme un droit de l’homme par la plupart des gens. Mais il devrait être du devoir de permettre aux animaux de vivre une vie aussi naturelle et sans stress que possible.

Gülsha Adilji
journaliste et présentatrice

Il n’y a aucun argument en faveur de l’élevage intensif, mais il y en a un nombre presque infini contre lui. Nous devons utiliser tous les moyens à notre disposition pour nous opposer au système actuel.

Nils Althaus
artiste de cabaret et acteur

Les animaux ont presque tout ce que nous avons : un cerveau, la capacité à souffrir, une vie sociale. Mais il y a une chose qu’ils n’ont pas – une voix. Nous devons être leur voix.

Katy Winter
chanteuse et compsitrice

Il n’existe pas d’élevage intensif respectueux des animaux. Ce manque de respect pour les animaux devrait être aboli.

Nora Jäggi
championne suisse d'haltérophilie

L’élevage intensif devrait être aboli en Suisse car les animaux sont des créatures sensibles et ne méritent pas d’être réduits à un seul produit.

Jaël Malli
musicienne

L’élévage intensif est inhumaine. Point final. Nous savons qu’il y a un autre moyen ! Il n’y a donc pas de raisons suffisantes pour remettre en question la nécessité de ces changements.

Hanna Herbst
journaliste et autrice

Pas de lumière du soleil, pas de proximité, pas de distance, pas de vie. Nous creusons un fossé profond entre les humains et les animaux et nous ne le remettons pas en question, car la saucisse a si bon goût.

Zoë Pastelle
influenceuse et actrice

La détention, l’utilisation et la mise à mort des animaux sont basées sur le principe du droit du plus fort. Cette initiative constitue donc une étape importante sur la voie d’un avenir plus pacifique.

Florian Habermacher
journaliste économique et économiste

Pour les animaux, en tant que créatures dont le bien-être nous intéresse tous, une norme minimale en tant que réglementation sociale est économiquement efficace et sensée.

Manillio
rappeur de dialecte

L’élevage intensif est une forme de cruauté envers les animaux et je ne veux rien avoir à faire avec cela. C’est pourquoi je soutiens l’initiative visant à abolir l’élévage intensif.

Anina Mutter
autrice et actrice

Je soutiens cette initiative parce que l’élevage intensif ignore complètement la dignité des animaux et n’est tout simplement pas une option.

Politicien-ne-s

Martina Munz
conseillère nationale, PS

L’élévage intensif n’est pas compatible avec une agriculture diversifiée et rurale. Elle pollue les plans d’eau en important des aliments pour animaux et, par les halles d’engraissement, elle détruit le paysage.

Daniel Jositsch
conseiller d'état, PS

L’élevage intensif dégrade les animaux en un produit et les prive ainsi de leur dignité. Cependant, les animaux ne sont pas de simples objets et ne doivent donc pas être traités comme tels.

Anna Rosenwasser
organisation suisse des lesbiennes

Le matin, je caresse mon chat, l’après-midi je regarde des vidéos de chiens doux et le soir je mange de la viande provenant de l’élevage intensif ? Quelle étrange ligne de démarcation ce serait.

Soutiens

L’initiative lancée par l’association Sentience Politics est soutenue par les organisations suivantes (cette liste est régulièrement complétée) :

Autres organisations

Comite d’initiative

Les personnes suivantes font partie du Comité d’initiative :

  • Gabrielle Brunner, Vétérinaire
  • Noemi Erig
  • Marcela Frei, Aktionsgemeinschaft Schweizer Tierversuchsgegner
  • Bastien Girod, Conseillère nationale, Parti des Verts suisses
  • Nadja Graber
  • Thomas Gröbly, Propriétaire du « Ethik-Labor » et écrivain
  • Sarah Heiligtag, Association Hof Narr
  • Verena Hofer, Aktionsgemeinschaft Schweizer Tierversuchsgegner
  • Philipp Hoppen, Tier im Fokus
  • Hansuli Huber, Schweizer Tierschutz
  • Pablo Labhardt, Animal Rights Switzerland
  • Ivo Mändli, Sentience Politics
  • Adrian Marmy
  • Céline Müller
  • Raphael Neuburger, Vegane Gesellschaft Schweiz
  • Kim Rösner
  • Philipp Ryf, Sentience Politics
  • Valentin Salzgeber, Sentience Politics
  • Meret Schneider, Sentience Politics
  • Mike Stadelmann
  • Katerina Stoykova, Tier im Recht
  • Fabien Truffer, Pour l’Égalité Animale (PEA)
  • Reto Walther, Sentience Politics
  • Vera Weber, Fondation Franz Weber
  • Yasmine Wenk, Vier Pfoten
  • Markus Wild, Professeur de philosophie, Université de Bâle